réservé aux investisseurs

Quels types d’investisseurs achètent un bien en loi Censi bouvard ?

Posted by

Actuellement, le marché de l’immobilier locatif est en pleine expansion. Certaines personnes décident de sauter le pas, en acquérant un bien à prix et taux intéressants. Pour y parvenir, ils se servent des dispositifs de défiscalisation locative, comme la loi Censi Bouvard. Mais qui sont ces investisseurs ?

L’acquisition en loi Censi Bouvard, elle s’adresse à qui ?

En théorie, ce dispositif fiscal concerne tous les contribuables français, résidant en France. Néanmoins, en loi Censi Bouvard, on n’achète pas que l’immobilier, comme dans le cadre du logement vide, mais, aussi, toutes les activités, liées à ce bien, en question. Du coup, il s’agit, tout de même, des investisseurs avertis.

Les non-professionnels, souhaitant louer ses biens meublés

Tout d’abord, l’investisseur potentiel, en ce régime fiscal, doit acheter un bien neuf, ou en état d’achèvement (VEFA), dans le but de le faire louer, meublé, avec un engagement de location de 9 ans. Il ne s’agit pas, donc, d’acquérir un bien, pour y habiter, ou revendre, avant ce délai d’engagement.

La loi Censi Bouvard exige, que l’investisseur doit exercer une activité de loueur, de façon non-professionnelle. C’est-à-dire, que ses revenus fonciers, ainsi que son régime fiscal, devront répondre à certaines exigences.

Un investisseur envisageant avoir un revenu foncier stable et régulier

La loi Censi Bouvard s’intéresse, surtout, à des résidences services, comme les résidences :

  • Etudiantes ;
  • médicalisées : EHPAD
  • d’affaires ;
  • Senior : non médicalisées.

Dans ce type d’investissement, la gestion locative doit être confiée à un gestionnaire. Ce système peut s’avérer être fortement intéressant. En effet, dans ce cadre, on a aucun souci de gestion, puisque c’est l’exploitant qui se charge de tout. Entre autres, il :

  • s’engage à trouver des locataires ;
  • veille à l’état de la résidence, et du bien, comme le paiement des travaux d’entretien, et  de rénovation ;
  • s’occupe de toutes les formalités de gestion, comme, entre autres, la remise des clefs, l’état des lieux, le versement des loyers.

Dans le cadre du dispositif Censi Bouvard, c’est le bail commercial, signé par l’investisseur et l’exploitant de la résidence, qui garantit la perception de revenus réguliers. D’ailleurs, ces derniers sont revalorisés tous les ans par rapport à un indice de référence, tel que l’IRL, ou à un taux prédéfini dans le contrat.

Un investisseur, qui voit loin

investir en loi censi bouvardGrâce à un investissement, dans une résidence en locatif meublé, en loi Censi Bouvard, on peut compléter les ressources, et la pension de retraite, par un revenu mensuel, à savoir les rentes locatives. En effet, en accouplant la réduction d’impôts et le revenu locatif, on peut amortir le bien, sur une période réduite. Dès lors, les rentes deviennent un complément de revenus. Après le délai d’engagement, on a aussi la possibilité de revendre le bien, afin de recevoir un capital financier important. En outre, en finançant l’investissement par un prêt immobilier, on peut souscrire à une assurance décès, ­invalidité, et ainsi protéger ceux qui entourent l’investisseur.

Enfin, avec l’assurance et l’investissement, tout en respectant les conditions de la Censi Bouvard, l’investisseur peut léguer un patrimoine considérable à ses héritiers.