Investissement Pinel, les pièges à éviter

Posted by

Depuis sa mise en place en 2014 jusqu’à ce jour, la loi Pinel permet aux investisseurs particuliers de jouir d’une réduction d’impôt importante en rapport avec leur investissement immobilier. Cela est dû aux avantages fiscaux qu’elle offre mais aussi à ses modalités beaucoup plus flexibles contrairement à ses prédécesseurs. Cependant, avant que vous n’investissiez en Pinel, il est recommandé de bien faire attention aux pièges pouvant être engendrés par ce dispositif.

Faire attention à l’emplacement

La clé d’un investissement immobilier locatif sous Pinel réussi est sans aucun doute le choix de l’emplacement. Pour ce faire, pensez à investir dans les zones A Bis, A, B1 et B2. Outre cela, vérifiez également le nombre d’habitants dans la ville où vous allez investir puisque pour faire l’objet d’un agrément de la préfecture, le nombre d’habitants minimum est de 50 000, d’autant plus que ce dispositif vise à compenser les tensions pouvant être engendrées par le manque de logements.

Investissement Pinel

Surévaluer le taux de rentabilité

Autre piège à éviter en matière de loi Pinel est le calcul du taux de rentabilité. La plupart des investisseurs ont tendance à gonfler à la hausse ce taux, alors qu’au final il doit prendre en compte l’ensemble des charges liées à l’investissement, le taux de rendement interne ainsi que la durée de l’investissement. Apprenez à effectuer le calcul tout en respectant les règles régissant la défiscalisation sous Pinel.

Vérifier la qualité du promoteur et du bien

Comme la loi Pinel concerne la plupart du temps les investissements immobiliers neufs, il est recommandé de faire attention au choix de l’entrepreneur à qui vous allez confier votre construction. Cela vous évitera de recevoir un bien avec des vices, qui au final vous coûtera beaucoup plus cher malgré les avantages que la défiscalisation vous procure. Ainsi, assurez-vous de recevoir un bien de qualité pour pouvoir jouir des profits émanant de ce dispositif.